Accessibilité PMR : les villes qui se démarquent

Les résultats du baromètre annuel de l’APF

Le baromètre annuel de l’APF (pour Association des Paralysés de France) publie chaque année un classement des villes les plus accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite. Les 96 chefs-lieux de la France métropolitaine sont ainsi évalués. Pour ce cinquième baromètre, paru en février 2014 (résultats de l’année 2013), la ville de Grenoble ressort grande gagnante. Quelles sont les autres villes mentionnées dans le classement et quels sont les critères d’évaluation?

10 villes accessibilite pmr

Source du tableau, consultation du baromètre et de son analyse : http://presse.blogs.apf.asso.fr/media/01/01/1824062542.pdf

 

Les critères de classement

Pour classer l’accessibilité des villes, l’APF se base sur 3 critères : le cadre de vie offert par chaque ville aux PMR, l’accessibilité des équipements municipaux et les actions menées en termes de politiques locales à ce sujet. Chacun de ces critères est noté sur 21 ou sur 20. une moyenne est ensuite calculée, plaçant 10 villes en tête :

  1. Grenoble
  2. Nantes
  3. Caen
  4. Lyon
  5. Poitiers et Belfort
  6. Rennes
  7. Epinal
  8. Foix, Le Puy et Lille

Au même titre qu’un diagnostic d’accessibilité handicapés logement, les critères prennent en compte à la fois les infrastructures, mais aussi la qualité de vie : bien que ce critère soit plus compliqué à évaluer car plus subjectif, il atteste d’un réel confort de vie et est donc incontournable. Le professionnel du diagnostic d’accessibilité Home Access définit ce critère comme celui de la « Qualité d’usage » et nous éclaire sur son mode d’évaluation pour ses propres diagnostics :

« HOME ACCESS a été élaboré à partir des éléments relatifs à la Qualité d’Usage du logement issus de la pratique et de 20 années d’expérience d’ergothérapeutes. Ils ont élaboré les profils d’usagers et le niveau de gêne voire de danger ressenti au quotidien dans le logement. « 

Source : https://www.homeaccess.fr/le-label.xhtml

L’analyse de l’APF

keith-bishop

En complément de ce baromètre, l’APF livre son analyse des résultats obtenus. Une hausse de la qualité du cadre de vie est constatée. Fait surprenant mais l’accessibilité des centres commerciaux (qui obtiennent une moyenne générale de 8.89/10) est plus grande que dans les cabinets médicaux et para-médicaux et les équipements municipaux.

Parmi les lieux qui ont amélioré leur accessibilité entre 2012 et 2013, on note :

  • les bureaux de poste, qui font l’objet d’un programme de rénovation.
  • les piscines, dont la moyenne générale passe de 6.58 à 7.4/10. Elles sont, elles aussi, engagées dans un programme de rénovation
  • les cinémas, qui doivent l’augmentation de leur moyenne à l’apparition de nouvelles salles mieux conçues.
  • les mairies, théâtres et stades municipaux. Avec un taux d’accessibilité supérieur à 90%, l’objectif pour 2015 est clair : se rapprocher du cap des 100%
  • une progression de l’accessibilité des transports publics. leur pourcentage d’accessibilité, passé de 33 à 42.59%, reste cependant loin de l’objectif idéal à atteindre (que ce soit pour les arrêts de bus, tram et métro ou pour les véhicules de transport en eux-mêmes)

 

Autres articles