Allergies et intolérances alimentaires chez les enfants

Allergies et intolérances alimentaires chez les enfants

- dans Santé
3278
0

Chez les enfants, les réactions dues à une allergie au lait ou à une intolérance alimentaire sont plus élevées qu’en moyenne. La prévalence de l’allergie est estimée à 2% chez les adultes, contre 3 à 7% chez les enfants.
Bien que la majorité des allergies infantiles disparaissent avant l’entrée à l’école, il est important de pouvoir faire la distinction entre l’allergie et l’intolérance alimentaire.

L’allergie alimentaire

L’allergie alimentaire constitue une forme d’intolérance alimentaire qui active le système immunitaire. Elle est provoquée lorsqu’un allergène (une substance perçue comme une menace), provoque une réaction dans le système immunitaire et libère des anticorps.

La rencontre des anticorps avec l’allergène provoque ensuite une réaction avec les cellules tissulaires présentes à la surface de la peau, dans l’arbre respiratoire, les yeux, le nez et les intestins. Les substances libérées par ces cellules créent une réponse allergique dont les effets secondaires sont immédiats et localisés : voies respiratoires, symptômes cutanés ou gastro-intestinaux.

L’allergie au lait de vache est très répandue chez les enfants. Elle se traduit par des vomissements et des diarrhées, mais elle disparaît généralement en grandissant. Il est dans ce cas là judicieux de s’orienter vers des produits biologiques enrichis en calcium comme les boissons végétales à base de soja, des recettes de plats ou de dessert sans lactose, après avis médical.

 

L’intolérance alimentaire

 

Source : Getty Images

L’intolérance au gluten, encore appelée maladie cœliaque, est par exemple très courante chez les bébés de 6 à 8 mois, au moment de la diversification alimentaire.

Les symptômes les plus courants se manifestent par des vomissements, des douleurs abdominales, un abdomen volumineux ou des épisodes de diarrhée et de constipation.

En cas d’intolérance au gluten, l’intestin-grêle « s’auto détruit ». Il est donc primordial de détecter l’intolérance en adoptant un régime d’exclusion, en cuisinant des recettes bio sans gluten. On trouve de plus en plus de produits alimentaires adaptés à ce type d’intolérance, comme par exemple du pain sans gluten.

Après avis médical, nourrissez votre enfant avec des aliments sans gluten pendant deux semaines. A l’issue de cette période, réintégrez progressivement des produits contenant du gluten dans son alimentation. Si les symptômes reprennent, vous aurez la confirmation que votre enfant souffre d’une intolérance au gluten.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *