Chaudière : quelle énergie choisir ?

chaudiere-condensation-gaz

Pour réaliser des économies d’énergie au quotidien et ainsi réduire votre facture de chauffage, il est vivement conseillé d’entretenir régulièrement votre installation, mais également de choisir une chaudière qui vous offrira un rendement optimal. Gaz naturel, fioul, électricité ou encore bois, découvrez quels sont les avantages et les inconvénients de chaque solution de chauffage.

La chaudière au gaz naturel

chaudiere-condensation-gaz
Chaudière à condensation gaz naturel

Si votre logement est raccordé au gaz de ville, il est vivement recommandé d’opter pour la chaudière au gaz naturel. En effet, cette solution de chauffage offre de nombreux avantages : des économies d’énergie, un haut niveau de confort, une précision et une souplesse d’utilisation, de nombreux éléments compatibles, etc.

Il existe deux types de chaudière à gaz : la chaudière à condensation – également appelée chaudière haute performance énergétique – et la chaudière hybride, chacune possédant ses propres atouts :

  • La chaudière à condensation optimise son rendement en récupérant la chaleur présente dans les fumées de combustion. C’est la chaudière gaz naturel la plus performante : elle offre jusqu’à 30% d’économies d’énergie. De plus, elle se couple particulièrement bien avec différents équipements, notamment le plancher chauffant, le thermostat central programmable ou encore le chauffage de la piscine;
  • La chaudière hybride combine les bienfaits d’une chaudière à condensation et d’une pompe à chaleur électrique air-eau. Spécialement conçue pour les maisons neuves individuelles, elle convient également pour les projets de rénovation et permet à la fois de chauffer le logement et de produire l’eau chaude sanitaire, le tout en réduisant la facture énergétique. On peut également associer la chaudière hybride avec des équipements tels que les radiateurs, les poêles au gaz naturel ou encore les chauffages de piscines.

Les chaudières au gaz naturel n’ont besoin que de très peu d’espace et permettent d’assurer à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Enfin, les nouveaux modèles de chaudières au gaz offrent un rendement supérieur à 95% pour un coût d’installation moins onéreux que les autres types de chaudières (bois, fioul, électricité).

La chaudière au fioul

Faire le choix d’une chaudière au fioul peut s’avérer intéressant si votre logement n’est pas raccordé au gaz de ville, ou si vous disposez d’un habitat spacieux. Le fioul est une énergie qui permet en effet de diffuser la chaleur de manière homogène et rapide, un moyen de chauffage idéal pour les grands espaces.

De plus, le prix du fioul est très avantageux depuis quelques années. Néanmoins, l’installation d’une chaudière au fioul nécessite l’installation d’une cuve et un approvisionnement annuel.

La chaudière électrique

chaudiere-electrique-murale
Chaudière électrique murale

Même si la chaudière électrique apparaît comme la solution la plus pratique, c’est toutefois la moins conseillée pour réaliser des économies d’énergie. En effet, ce type d’installation est très gourmand en électricité, une source d’énergie peu écologique et l’une des plus chères du marché.

Cependant, les chaudières électriques offrent un excellent confort thermique et un coût d’achat avantageux (comptez environ 1 000€ pour une habitation de 100m²) par rapport aux autres systèmes de chauffage.

La chaudière au bois

Ce n’est une surprise pour personne, le bois est clairement l’énergie la moins chère du marché. En effet, le rendement d’un appareil utilisant le bois dépasse souvent 100%. Des atouts considérables qui expliquent pourquoi le marché des chaudières au bois se développe si vite.

Toutefois, son coût peut parfois en refroidir certains : entre 13 000 et 20 000€, installation comprise. En contrepartie, même si cet investissement paraît important, il permet toutefois de réduire de moitié les factures de chauffage.

Related posts

Leave a Comment