Tout savoir sur les coliques du nourrisson

Durant ses premières semaines de vie, bébé peut soudainement se mettre à pleurer et être inconsolable. Il se tortille, souffre de gaz et son sommeil est agité. Pas de panique, comme près de 30% des nourrissons, il souffre de coliques. Cette période, très difficile pour les parents, est passagère. Voici donc quelques astuces pour apaiser et soulager naturellement les coliques de bébé.

Coliques du nourrisson : repérez les signes

Comment savoir si bébé souffre de coliques ? Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à palper son ventre. Si celui-ci est dur et ballonné, il peut s’agir de coliques. Votre diagnostic est confirmé lorsqu’en plus, votre tout petit semble mal à l’aise, qu’il fléchit ses jambes sur son abdomen et que les caresses et bercements ne semblent avoir aucun effet sur lui. Si ses pleurs sont intenses et longs, qu’ils ont un caractère inconsolable, alors votre enfant souffre de ces fameuses coliques. Sachez que les crises apparaissent généralement entre la 2ème semaine de vie et la fin du 3ème mois. Un pic plus intense peut avoir lieu vers 6 semaines.

Quelles sont les causes des coliques ?

Les coliques du nourrisson sont encore aujourd’hui une véritable énigme. Leur origine est méconnue et plusieurs hypothèses ont été avancées. Les spécialistes mettent souvent en avant des troubles de la motricité intestinale ou encore des hypothèses comportementales. A ce jour, le mystère reste donc entier. Si vous avez le moindre doute sur la provenance des douleurs de votre bébé, consultez votre pédiatre ou médecin qui écartera ainsi d’autres causes, comme la constipation, une hernie ou encore un reflux gatro-oesophagien qui nécessitent des soins spécifiques.

Des remèdes naturels pour soulager bébé

Pour réduire les gaz de bébé et les maux de ventre, certains parents se tournent vers l’homéopathie. Vous pouvez également masser le ventre de bébé dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour calmer les douleurs, vous pouvez également poser une bouillote sèche (avec des noyaux de cerise par exemple) sur l’abdomen de bébé. Vous pouvez également multiplier les sorties en porte-bébé. En effet, la position verticale soulage votre petit. Vous pouvez également le porter à plat ventre sur votre avant-bras. Ainsi, son ventre repose sur votre bras et l’invite à la détente.

Les mamans allaitantes pourront éviter les épices, les choux, les flageolets…qui sont sources de flatulence.

Téter calme et rassure les petits. N’hésitez donc pas à l’aider à trouver son pouce ou à lui proposer une sucette.

Vous pouvez également consulter un ostéopathe.

Sachez enfin qu’aucun traitement n’est totalement efficace mais que ces quelques astuces soulageront au moins pour un temps votre petit. Patience, tout finira par rentrer dans l’ordre !

Autres articles