Comment réagir face aux caprices des enfants ?

Comment réagir face aux caprices des enfants ?

- dans Enfants & Ados
912
0

Comment réagir face aux caprices des enfantsLes  caprices des enfants sont difficiles à supporter car ils mettent nos nerfs à rude épreuve….

Mais il faut résister car ils permettent aux enfants de se construire, d’acquérir leur autonomie, de comprendre comment le monde fonctionne.

Qui n’a pas eu la honte de sa vie quand son enfant  a fait un gros caprice parce qu’on ne lui a pas donné ce qu’il voulait pendant  les courses en  particulier ?

Nous sommes alors l’attraction du moment et le comble c’est que nous nous sentons coupables parce que les autres nous regardent avec  mépris et stupéfaction, prêts à nous dénoncer à la DASS.

Même si on nous dit que ces caprices sont naturels, dixit psychologues et psychothérapeutes, c’est dur à vivre.

Eh bien, résistons, sachons comment y faire face.

Tout d’abord, à chaud

–          dédramatiser la situation et éviter de répondre à la colère par la colère ou la violence (fessée..).

–          garder son calme (continuer à faire les courses comme si rien n’était…)

–          faire diversion, en lui proposant ce qu’il aime bien ou bien lui proposer de faire quelque chose qui va l’intéresser,

–          ne pas le bloquer en le contrant systématiquement mais faire en sorte qu’il ait une porte de sortie qui lui permette de sauver la face.

 

Ensuite à froid,

–          essayer de comprendre ce qui a déclenché le caprice afin de le prévenir la prochaine fois ; cela permet de mettre les choses au point avec l’enfant et d’éviter que cela ne se reproduise,

–          Dire clairement à son enfant ce qu’on attend de lui avant de débuter l’activité (courses, jeux, bain…..)

Ce qu’il faut donc absolument éviter :

–          se mettre en colère,

–          culpabiliser l’enfant  en insistant sur les adjectifs destructeurs comme « gros capricieux », « c’est très mal ce que tu fais » « tu es un vrai démon » …

–          lui dire toujours non à ce qu’il demande et lui donner beaucoup trop d’obligations,

–          céder systématiquement

 

En fait ce qu’il faut retenir c’est que « PLUS ON DIT NON A UN ENFANT,  PLUS IL RÉSISTE » .

Il doit faire l’apprentissage de la vie à l’occasion de chaque situation difficile qui se présente à lui.

Mais nous devons aussi  être très attentifs et à son écoute car chaque expression de ce type peut être à l’origine d’un mal être , comme la jalousie, la peur.

Il est impératif alors de s’en préoccuper pour comprendre, vérifier et remettre tout en ordre.

Alors allez-y, mettez en application sans tarder. Le temps passe si vite qu’il serait dramatique d’être passé à côté de quelque chose d’important.

Une grand-mère qui n’avait pas toutes ces clés pour ne pas faire d’erreur, car c’est bien connu, le métier de parent ne s’apprend pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *