EHPAD : tarifs et aides financières

Personne âgée en maison de retraite

Face à la perte d’autonomie d’un proche âgé, la meilleure solution est parfois le placement en maison de retraite. Mais pour certaines personnes, les tarifs des maisons de retraite constituent un frein à cette décision. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux différents éléments qui composent les tarifs en EHPAD ainsi qu’aux aides financières disponibles.

Les tarifs en EHPAD

Parfois, on peut observer de grandes différences au niveau des tarifs des maisons de retraite. Ces différences peuvent s’expliquer en raison de plusieurs facteurs : situation géographique, qualité des prestations hôtelières ou encore structure et ancienneté de l’établissement. Mais dans tous les cas, ces tarifs couvrent trois aspects de la vie en EHPAD : l’hébergement, l’assistance et les soins.

                L’hébergement en maison de retraite

L’hébergement couvre différentes prestations offertes par les maisons de retraite. Le Code de l’Action Sociale et des Famille a défini un socle de prestation, qui définit les prestations minimales qui doivent être couvertes dans le cadre de l’hébergement. On y trouve notamment :

  • La mise à disposition d’une chambre et d’une salle de bain ;
  • L’entretien et le nettoyage de la chambre et des parties communes ;
  • Le service de restauration ;
  • Le blanchissage ;
  • L’organisation d’activités…

Attention, certains services sont complémentaires : coiffeur, marquage du linge, etc.

                Le forfait dépendance

Les personnes âgées en situation de perte d’autonomie vont également avoir besoin d’aide au quotidien : toilette, repas, etc. Ces prestations, ainsi que les produits d’incontinence par exemple, sont couverts par le forfait dépendance.

Son montant dépend directement du niveau de dépendance de la personne. Celui-ci est calculé en fonction de la grille AGGIR, qui définit le groupe iso-ressource (GIR) d’une personne en fonction de son autonomie.

                Les soins

Si la personne âgée admise en EHPAD nécessite des soins médicaux, un autre forfait est ajouté au tarif. Celui-ci prend non seulement en compte les actes médicaux mais également les fournitures et le matériel médicaux. Ce forfait couvre également les frais liés au personnel.

Personne âgée se déplaçant en fauteuil roulant dans une maison de retraite
Source : gettyimages.fr

Les aides financières

Bien que la partie relative aux soins médicaux soit prise en charge par l’Assurance Maladie, les autres frais reviennent à la famille. Il existe néanmoins des aides financières pour la maison de retraite.

                L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)

Les personnes âgées dépendantes appartenant au GIR 1, 2, 3 ou 4 ont la possibilité de recevoir une allocation personnalisée d’autonomie (APA). Versée par le Conseil Général, elle permet notamment de couvrir une partie du forfait dépendance. L’APA peut également être versée aux personnes âgées qui sont toujours à leur domicile.

                L’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement)

Les personnes âgées dépendantes ayant des ressources insuffisantes peuvent également faire une demande d’ASH auprès des CCAS (centres communaux d’action sociale). Cette aide peut être versée pour les personnes hébergées en maison de retraite ou chez un accueillant.

                L’APL (Aide Personnalisée au Logement)

La Caisse d’Allocations Familiales ainsi que la Mutualité Sociale Agricole peuvent également prendre en charge une partie des dépenses liées aux maisons de retraite.

                L’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées)

Versée en remplacement des allocations du minimum vieillesse, l’ASPA vise à augmenter les revenus des personnes âgées qui perçoivent moins qu’un certain seuil. Son montant dépend non seulement des ressources mais également de la situation familiale (personne vivant seule ou en couple).

Related posts

Leave a Comment