Les règles pour la diversification alimentaire de bébé

Un enfant en tee-shirt bleu en train de amnger des fruits

Curieux et demandeur, votre bébé va commencer sa diversification alimentaire. C’est toujours une période qui demande un temps d’adaptation pour les parents, et qui suscite beaucoup de questionnements ! Alors, pour commencer la diversification alimentaire du bon pied, voici 5 règles d’or à respecter !

La diversification alimentaire commence entre 4 et 6 mois

Avant 4 mois, votre bébé n’a besoin que de lait pour se nourrir et c’est ce qu’il préfère. Il n’y a donc rien qui justifie avec certitude l’initiation de la diversification avant 4 mois.

Il est important de ne pas repousser le début de la diversification alimentaire au-delà de 6 mois. En effet, plus on attend pour introduire un aliment, plus le bébé risque de développer une allergie à cet aliment.

Introduire un nouvel aliment à la fois

Pas la peine de se presser, prenez le temps pour faire découvrir de nouveaux aliments à votre bébé ! On conseille d’introduire un aliment pour ensuite le faire découvrir pendant au moins deux jours au bébé. Cela permet d’identifier facilement les ingrédients possiblement allergènes, mais aussi de donner à bébé le temps de se familiariser avec cette nouvelle découverte !

Proposer des aliments faciles à digérer au départ

Une purée orange pour alimentation saine

Les maux de ventre sont fréquents chez les bébés et lorsqu’on commence la diversification alimentaire il faut être particulièrement vigilant. Mais la diversification alimentaire et certains compléments peuvent aussi soulager les coliques du bébé. Mais pour cela, il faut commencer doucement avec :

  • Des moulinés de carottes, patates douces, lentilles, haricots, etc.
  • Des compotes de poires, pommes, pêches, etc.

Interdire le miel, viande et œuf mi-cuits, sel et épices

Il y a certains aliments qui, même en pleine diversification, sont interdits au bébé :

  • Le miel, car il peut contenir des bactéries qui peuvent attaquer l’estomac fragile de bébé et leur transmettre le botulisme ;
  • Les œufs et viandes pas assez cuites qui peuvent causer des intoxications alimentaires ;
  • Le sel est proscrit avant 12 mois et les épices non piquantes sont à introduire doucement après 8 mois.

Préparer des ingrédients sains et préservés

C’est la première rencontre de bébé avec de nouveaux aliments, autant soigner les présentations ! Essayer au maximum de lui proposer des aliments biologiques, locaux et frais. Et pour la cuisson, préférez le slow-cook (ne pas dépasser les 90° degrés) pour les légumes qui doivent conserver leurs vitamines.

Related posts

Leave a Comment