Bien protéger ses enfants de l’électricité

Les enfants ne doivent pas s’approcher ou toucher du matériel électrique. Les conséquences pouvant être extrêmement graves, il est très important de veiller à leur sécurité. On vous explique pourquoi et comment.

Les risques de l’électricité à la maison

electrocution

On le sait tous, il ne faut pas mettre les doigts dans la prise. Mais connaissez-vous vraiment les risques encourus en cas de transgression de cette règle ?

Ce qu’il se passe lorsque quelqu’un met ses doigts (ou d’autres objets) dans la prise et qu’il prend le courant s’appelle l’électrisation. Il s’agit d’une petite secousse, assez banale. Cependant, dans certaines circonstances, elle tue. Lorsque le courant électrique passe par le cœur, on parle alors d’électrocution.

Si l’on met quelque chose (son doigt ou autre) dans la prise, le courant électrique va traverser le corps humain jusqu’à trouver une sortie, souvent en suivant les axes vasculo-nerveux. Or, sur le trajet, il est possible que des perturbations cardiaques, neurologiques et musculaires surviennent. Sur les courants de haut voltage, le trajet du courant dégage une intense chaleur à l’origine de brulures internes.

Les conséquences de ces perturbations vont de la simple décharge à la mort. Si le courant passe par le cœur, il risque de fibriller et donc de s’arrêter. Si le courant passe par le cerveau, le bulbe situé dans le tronc cérébral arrête la respiration (asphyxie). C’est l’intensité du courant (ampérage) qui détermine la dangerosité du courant, et la tension (voltage) qui brûle. Selon le degré d’ampérage, les conséquences sur l’électrocuté varient :

  • Simple décharge : fourmillement et engourdissement des muscles ;
  • Franche décharge électrique qui engendre des sensations de brûlures ;
  • Forte douleur ;
  • Contraction musculaire réversible ;
  • Contraction musculaire permanente : tétanisation (la personne reste collé à la prise) ;
  • Tétanisation du diaphragme (respiration coupée) ;
  • Atteinte du muscle cardiaque (risque de fibrillation) ;
  • Coma (commotion par le passage du courant dans le cerveau) ;
  • Arrêt cardiaque.

Les enfants, de par leur curiosité débordante et leur faible constitution, ont donc plus de risques de se faire électrocuter, surtout s’ils ont les doigts humides. Et au vu des conséquences parfois mortelles, il est important de bien les protéger de l’électricité.

Comment protéger les enfants ?

Le tableau électrique, équipement phare pour assurer la sécurité
Le tableau électrique, équipement phare pour assurer la sécurité

La première chose à faire pour protéger vos enfants est de remettre aux normes vos installations électriques qui en ont besoin, comme des vieilles prises qui ne possèdent ni le bon ampérage ni le bon voltage pour être à peu près sécurisées.

Il est également important de vérifier la bonne installation de votre coffret électrique Legrand (ou d’une autre marque). Ce tableau est en effet un système performant qui sécurise le réseau électrique, notamment en faisant tout disjoncter au moindre coup de jus à l’aide de deux disjoncteurs spéciaux de 30mA.

Il existe également d’autres éléments de sécurité que vous devez rajouter dans votre coffret électrique s’ils n’y sont pas, comme un interrupteur différentiel (ID). Conçu pour protéger les personnes, ce dernier se coupe dès que l’intensité du courant qui sort du circuit est plus faible que celle qui entre (doigts dans la prise).  Un parafoudre est également conseillé.

Enfin, installez des cache-prises pour que les plus petits ne puissent rien introduire dans les prises, que ce soit leurs doigts, des jouets, des fils en tout genre, etc. Expliquez aux plus grands (dès 5 ans) les risques vus plus haut. Le but n’est pas de leur faire peur, mais qu’ils comprennent la dangerosité de mettre ses doigts là où il ne faut pas.

Autres articles