Quel sport à la rentrée pour son enfant ?

La rentrée marque bien entendu le retour à l’école… mais aussi la reprise d’activités plus ludiques, comme le sport ! Votre enfant n’a pas encore fait son choix ? Découvrez quelques astuces pour le guider dans la pratique d’une nouvelle activité physique !

Les bienfaits du sport pour les enfants

L’activité physique est très bénéfique pour les petits. Ses principales vertus ? Une diminution des risques d’obésité, un développement de l’endurance, un bon renforcement musculaire et, pour les plus jeunes, un meilleur développement psychomoteur. Cela permet aussi à nos enfants de canaliser leur énergie. D’un point de vue psychologique, une pratique sportive est un bon moyen de développer leur sociabilité et de les aider à gagner en assurance. Pour que les enfants profitent pleinement des bienfaits du sport, il est recommandé de leur proposer une activité qui correspond à leur personnalité et à leur âge. L’idéal est donc de les accompagner dans la découverte d’une ou plusieurs disciplines. On évitera par ailleurs de leur imposer un choix, en demeurant plutôt à leur écoute. Et parce qu’on n’est jamais trop prudent, il est judicieux de consulter son pédiatre avant d’entamer une activité sportive.

Choisir une activité pour la rentrée

Dès l’âge de 2 ans, les tout-petits peuvent expérimenter une pratique sportive. Mais pas question de prendre dès lors la direction du city stade ! On s’orientera plutôt vers le baby-sport, des séances d’éveil corporel animées par des professionnels de la petite enfance. Les plus grands peuvent exprimer leur intérêt pour une pratique particulière.

À la rentrée, de nombreux clubs proposent des séances de découverte : l’occasion pour nos enfants de s’assurer que la discipline correspond à leurs attentes. Si votre enfant n’a pas d’idée précise, vous pouvez le guider en vous basant sur sa personnalité. Les plus timides peuvent apprécier de fréquenter un terrain multisport, où ils découvriront les sports collectifs tels que le volley ou le basket. Les grands indépendants seront sans doute plus à leur aise dans un sport individuel, comme la natation ou l’athlétisme.

Enregistrer

Enregistrer

Autres articles