Comment lutter contre le mal des transports ?

Les premières vacances scolaires de la rentrée 2016 vont bientôt avoir lieu. La possibilité de profiter des derniers rayons de Soleil dans le sud de la France avant l’hiver ou de la montagne et de ses multiples activités de plein air approchent à grands pas !

Vous avez réservé un club de vacances tout compris avec toute votre famille pour profiter pleinement de passer du temps ensemble sans les tracas du quotidien. Vous avez raison, avec des enfants en bas âge, opter pour une formule en pension complète permet de décompresser plus rapidement et surtout de passer de long moment en famille sans aucune ombre au tableau : un objectif que se fixe beaucoup de familles pour les vacances.

Pourtant, vous savez d’avance que les trajets ne seront pas de tout repos, les enfants souffrent en effet du mal des transports.
Pour emprunter la route des vacances en toute tranquillité, le blog Famille magazine vous dévoile quelques trucs et astuces utiles !

Le mal des transports : d’où vient-il ?

Rappelons-le : le mal des transports est un trouble bénin qui résulte de la contraction d’informations reçues par le cerveau avec celles émises par la vision, l’oreille interne et les récepteurs musculaires.

Source : Getty Images

Avant le départ pour le village de vacances : quelques précautions à prendre…

Avant de gravir les routes de montagne en direction de votre club de vacances préféré, prenez ces quelques précautions :

  • Veillez à ce que votre enfant ait une bonne nuit de sommeil afin de limiter les phénomènes nauséeux
  • Ne pas partir le ventre vide ! Préférez le jour du départ un petit-déjeuner à base de fruits et de yaourts
  • L’appréhension peut accentuer le mal des transports. Rassurez donc votre enfant sur les conditions du voyage et sur le lieu de destination (un centre de vacances en famille, un séjour chez des proches…). Donner à son enfant la possibilité de se projeter en vacances permet de mieux intégrer et supporter les trajets en voiture.

Au cours du trajet : limitez les risques !

Pendant le trajet, vous pouvez limiter les risques du mal des transports en suivant les conseils suivant :

  • Dans la voiture : aérez l’habitacle, réduisez le niveau sonore, ne mettez pas la climatisation trop forte…
  • Adoptez une conduite plus fluide pour réduire les mouvements de la tête et du corps
  • Faites des pauses régulières
  • Évitez les grignotages pour prévenir les éventuelles indigestions et pour prévenir le surpoids par la même occasion

Et puis surtout, ne réprimandez pas votre enfant car il est malade ! Cela augmenterait son stress, et par conséquent son mal-être en voiture.

Et de votre côté, quelles sont vos astuces en cas d’enfants malades en voiture avant d’arriver dans votre village vacances à Marseille ou ailleurs ?

Enregistrer

Autres articles