Voiture familiale d’occasion : les points de vigilance !

Changer sa voiture est un poste de dépenses des plus importants et onéreux pour une famille nombreuse. C’est bien plus par nécessité que pour satisfaire une soudaine envie que de nombreuses familles changent de voiture. Le prix élevé en est la principale raison. C’est pour cette raison que beaucoup de familles se tournent vers un achat de voiture d’occasion, « une bonne occas » comme on dit – pour profiter d’un confort optimal mais moins cher.

Quel type de voiture pour une famille nombreuse ?

3 types de voitures sont conçus pour accueillir un couple et plusieurs enfants en bas âge :

  • Les breaks : inspirés des berlines, elles disposent des mêmes qualités avec l’espace et le confort familial en plus. Un break peut accueillir à l’aise un couple et deux enfants en bas âge et même un animal de compagnie. De nos jours on peut trouver un break d’occasion sans trop de kilomètres aux alentours de 9 000 euros.
  • Les monospaces : intégralement pensés pour les familles, les monospaces font un tabac auprès des jeunes parents grâce à leurs aménagements malins pensés spécialement pour les familles. Il faut compter au moins 10 000 euros pour un bon monospace d’occasion.
  • Les SUV : il s’agit de mini 4×4 alliant le style et le confort. Pas moins de 10 000 euros sont nécessaires pour espérer trouver une bonne occasion.

Achat d’occasion : quels sont les points de vigilance ?

Au même titre qu’une voiture citadine, l’état de la carrosserie et du moteur sont des éléments clés à vérifier. Il convient aussi de demander quand a eu lieu la dernière révision auto et la dernière vidange, ne pas oublier de demander les justificatifs concernant chaque dernière intervention sur le véhicule. Bien vérifier l’état des options familiales comme les sièges rabattables, l’état de la banquette arrière ou encore le système multimédia embarqué ou si éventuellement les pneus d’hiver sont fournis avec ? Que vous passiez par un professionnel ou via un particulier, toujours exiger de la conduire sur plusieurs kilomètres, autoroutes comprises, pour ainsi détecter au plus tôt les éventuels vices cachés difficilement négociables après la vente.

NB : ne pas hésiter à négocier le prix même de quelques centaines d’euros, ne serait-ce que pour la forme !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.points.fr

Autres articles