3 conseils pour acquérir un animal de compagnie

conseils-acquerir-animal-compagnie

Chien, chat, tortue, rongeur, oiseau… vous souhaitez accueillir un animal dans votre foyer. Pour cela, quelques conseils peuvent vous aider à éviter certains pièges et sauter le pas dans de bonnes conditions. Mode d’emploi en 3 conseils !

 

 

 

 

  1. Choisir l’animal adapté

L’adoption ou l’achat d’un animal de compagnie nécessite de bien s’informer sur l’animal, son rythme de vie, ses besoins etc. Si vous êtes peu présent(e) au quotidien par exemple, choisissez un animal de race indépendante. Si vous êtes asthmatique, vérifiez votre compatibilité avec la race de chat choisie.

Pour vous renseigner sur chaque race et ses besoins, vous pouvez contacter ce que l’on appelle les « clubs de race ». Ce sont des associations spécialisées dans une race spécifique : elles peuvent vous renseigner sur les besoins et habitudes de l’animal que vous convoitez. Les associations de races peuvent aussi vous permettre d’éviter certains pièges par leurs conseils (achat, provenance…).

Egalement, n’hésitez pas à parcourir une animalerie en ligne pour identifier les différents besoins d’hygiène du chien, les produits alimentaires spécifiques pour le chat, les accessoires pour le rongeur etc.

  1. Vérifier sa provenance et son état de santé

Si vous optez pour un animal de race, pensez aux particuliers et éleveurs. Les clubs d’animal de race peuvent vous indiquer les spécialistes du métier auxquels vous adresser.

La provenance de votre animal est importante pour identifier les conditions dans lesquelles il a été élevé : visitez l’endroit en question. Cela vous permettra d’éviter les réseaux frauduleux. La propreté des lieux et la santé des parents, les blessures, les signes de maladie, le comportement, ayez l’œil !

Une fois que vous avez fait le point sur tous ces éléments, n’hésitez pas à calculer votre budget. Pour ce qui est de l’hygiène, des accessoires, des équipements de base, n’hésitez pas à faire le point sur une animalerie en ligne pour faire vos savants calculs.

  1. Penser aux bons plans

Si vous n’êtes pas à cheval sur la race de votre futur compagnon, la SPA ou un refuge près de chez vous peuvent être de précieux alliés dans votre projet.

Vous y trouverez des animaux garantis en bonne santé, tous identifiés, stérilisés et vaccinés. Les chats, par exemple, sont dépistés pour la leucose féline et le FIV. A la SPA vous sera demandé une participation forfaitaire seulement (de 100 à 150€ selon l’animal).

Après l’acquisition, certaines astuces peuvent vous permettre de réduire le budget dédié à votre animal :

  • Grouper plusieurs actes médicaux en un rendez-vous chez le vétérinaire. Profitez-en par exemple pour les vaccins qui doivent être faits à intervalles réguliers ;
  • Faites bouger votre animal pour éviter le surpoids et tous les problèmes de santé coûteux qui s’en suivraient ;
  • Optez pour une litière pas cher ou de gamme moyenne plutôt qu’une très haut de gamme, quitte à la changer plus souvent ;
  • En cas de suspicion de maladie (respiration bruyante, odeur, lésions), consultez le vétérinaire au plus vite. En attendant trop longtemps, vous risquez de laisser venir des complications et donc des frais médicaux lourds ;
  • Faites le toilettage vous-même de temps en temps en vous équipant d’une tondeuse par exemple ;
  • Ne dépassez pas les quantités de nourriture recommandées : cela pourrait faire exploser votre budget nourriture tout en altérant la santé de votre animal.

 

 

 

 

 

Autres articles