À partir de quand un enfant peut boire du café ?

Votre enfant de 10 ans insiste pour goûter au café ? Comme de nombreux parents, vous vous interrogez sur l’opportunité de le laisser expérimenter ce breuvage corsé que vous appréciez tant. Mais la caféine est-elle inoffensive pour un enfant ?

Le café chez l’enfant, bon ou mauvais ?

Longtemps décrié pour ses propriétés addictives et excitantes, le café est aujourd’hui en passe d’être réhabilité par de nombreuses recherches qui en vantent les bénéfices sur la santé des adultes. Oui, mais qu’en est-il sur la santé des plus jeunes ? Eh bien, ils sont identiques. En revanche, les inconvénients, eux, sont beaucoup plus importants pour l’organisme d’un jeune enfant. La caféine, notamment, n’est effectivement pas bien tolérée chez eux. C’est la raison pour laquelle il est vivement conseillé de retarder l’âge auquel un jeune sujet va commencer à consommer du café. Mais il est tout de même important de préciser que le café n’est pas la seule boisson dans laquelle on trouve de la caféine puisque certains sodas en contiennent également.

Mon enfant insiste pour boire du café, que faire ?

S’il a moins de 10 ans, il est plutôt conseillé de lui interdire de boire du café en prenant soin de lui expliquer les motifs de votre refus. Au-delà de cet âge, vous pouvez ‒ si vous le désirez ‒ lui permettre de goûter une à deux gorgées. Généralement, la réaction est radicale. L’amertume du café est souvent rédhibitoire pour des enfants. Dans ce cas-là, le problème devrait être reporté de plusieurs années. Mais si votre ado semble apprécier cette boisson au petit-déjeuner, rien ne vous empêche d’accepter qu’il en consomme. Néanmoins, vous devez en contrôler la quantité. Le mieux est de l’autoriser à n’en boire qu’exceptionnellement.

Et pour le thé ?

C’est un peu le même topo que pour le café. Cette fois-ci, la molécule incriminée n’est pas la caféine, mais la théine. Or ce que l’on sait peu, c’est que ces deux molécules que l’on pensait distinctes ne sont en réalité qu’une seule et même molécule. Elles ne se différencient que par leur concentration. Il y a en effet beaucoup moins de caféine (3 à 4 fois moins) dans une tasse de thé que dans une tasse de café. De plus, leur assimilation par l’organisme est également différente : le café est absorbé quasi immédiatement tandis que la théine est plus lente. Dans les faits, la consommation de théine n’est pas recommandée chez l’enfant.

Related posts