Au secours, mon enfant a peur de l’école !

Au secours, mon enfant a peur de l’école !

- dans Enfants & Ados
952
0

L’école est une de nombreuses épreuves de la vie que chaque enfant doit passer pour continuer à grandir. Cette étape ne se déroule pas sans difficultés, loin s’en faut. De nombreux enfants et adolescents (entre 4 et 5% des écoliers de 6 à 16 ans) souffrent d’une peur de l’école ou phobie scolaire qui constitue un trouble psychologique important. Explications.

La phobie scolaire ou le refus de l’école

 

Ce que l’on appelle « peur de l’école » se résume à une phobie développée par un enfant ou un adolescent envers la confrontation avec le milieu scolaire quel qu’il soit : maternelle, primaire, collège voire lycée.

Sous des appellations diverses résultant parfois d’abus de langage, ce phénomène est loin d’être pris en compte à la hauteur de sa gravité. Il se caractérise en effet par une importante angoisse, un grand stress et de multiples symptômes tant psychologiques que physiques : maux de tête, de ventre, crises de panique, etc.

Les causes peuvent en être multiples : de la peur de la séparation avec le milieu familial à la perte de repères au sein d’une vie en collectivité en passant par la peur du jugement de l’autre ou encore la pression scolaire et familiale.

Mon enfant a peur d’aller à l’école : que faire ?

 

Comme toute peur, la solution ne réside pas dans l’évitement et la non-confrontation. L’absentéisme et l’école à domicile, solutions tentantes, sont donc à proscrire pour ne pas empirer les choses et rendre la confrontation encore plus dure après un long moment d’absence à l’école.

Un début de solution consiste d’abord à comprendre et discuter, en premier lieu avec votre enfant, puis avec les acteurs de la vie scolaire. Le but est de mieux déceler les causes sous-jacentes à cette « phobie » et ce refus d’aller à l’école.

Il est important d’être présent et d’accompagner votre enfant dans ce moment difficile. En effet, cette situation est la plupart du temps passagère bien qu’engendrant de véritables complications.

Une fois le problème décelé, il ne faut pas hésiter à consulter des médecins spécialisés et se tourner vers diverses solutions comme des traitements et des psychothérapies. La peur de l’école cache parfois un trouble bien plus important chez votre enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *