Expliquer la mort à son enfant

expliquer la mort à un enfant

Le décès d’un grand parent, la perte d’un animal de compagnie sont les premiers contacts qu’a un enfant avec la mort. Cet évènement douloureux peut être perturbant voire effrayant pour un enfant. Comment lui expliquer la mort et l’aider à traverser au mieux cette épreuve ?

S’adapter à l’âge de l’enfant

Généralement un enfant de 3 ans ne comprend pas ce qu’est la mort.  Pour lui, la mort ne peut être définitive, il pense qu’elle est réversible et que sa grand-mère reviendra lui rendre visite demain. Pour l’aider à comprendre, dites lui simplement que lorsqu’une personne meurt,  c’est pour toujours et qu’elle ne revient pas. Ajoutez  qu’il pourra toujours penser aux bons moments passés avec l’être cher pour atténuer son chagrin.

Un enfant de 4 ou 5 ans  peut être effrayé par la mort, se sentir abandonné. Il se croit parfois responsable du décès, pensant qu’il a commis une bêtise ou dit une méchanceté et qu’il est puni. Il est important de le rassurer, de le câliner et d’être à son écoute même s’il ne réagit pas forcément immédiatement.

Utiliser les vrais mots pour expliquer la mort à son enfant

Evitez d’utiliser des expressions comme « elle est au ciel » (l’enfant se demandera pourquoi il ne peut pas garder contact avec la personne), « partir pour un long voyage » (le voyage sera associé dans son esprit à une situation anxiogène) ou « s’en aller » pour parler de la mort. De la même façon, si vous dites à votre enfant que sa grand-mère s’est « endormie», il risque d’avoir peur par la suite d’aller au lit par crainte de mourir lui aussi.

Employez ainsi les vrais mots pour expliquer la mort à votre enfant mais abordez le sujet avec tact et sensibilité. Encouragez votre enfant à s’exprimer et à poser des questions. Vous pouvez lui dire  tout simplement que la mort s’inscrit dans le cycle naturel de la vie en utilisant des exemples concrets. Les arbres,  les fleurs, les insectes ont ainsi tous une durée de vie spécifique.

Parfois les êtres vivants tombent très gravement malades ou souffrent énormément et ils ne peuvent alors pas rester en vie. Néanmoins, insistez sur le fait que les personnes  tout comme les animaux peuvent guérir de leur maladie et vivre très longtemps.

Autres articles