La ménopause : entre nutrition et bien être

La ménopause est une étape importante dans la vie de la femme. Les mutations hormonales qui s’opèrent durant cette période délicate entrainent de nombreux changements physiques, hormonaux (causant différents troubles telles que les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale, certaines décalcifications osseuses, émotivité…), que la femme doit appréhender sans y être forcément préparée.

Encore trop souvent synonyme de vieillesse alors qu’elle ne figure en fait qu’une étape naturelle de la vie, cette période est délicate.
L’une des conséquences de la ménopause est également chez de nombreuses femmes, une tendance à la prise de poids, causée d’une part par une alimentation non adaptée, et parfois couplée à une plus forte sédentarité. On note également souvent un changement dans la répartition des graisses du corps qui a tendance à s’accumuler au niveau de l’abdomen, en dehors d’ailleurs du phénomène de prise de poids.

Ces changements physiques participent également aux difficultés rencontrées par les femmes durant la ménopause.
Il est donc essentiel de mettre en place une alimentation très saine et adaptée à votre rythme de vie, tout en veillant à compenser au mieux les mutations hormonales.

 

Faites passer votre bien être avant tout

menopause

Durant la ménopause il est important que vous soyez à l’écoute de votre corps, que vous vous appropriiez ce dernier et que vous arriviez à identifier les changements qui vous touchent personnellement car chaque femme réagit différemment.

Prenez le temps de profiter de la vie même si vous êtes encore très prise par vos activités professionnelles et parfois familiales.Prenez le temps de vivre et surtout prenez du temps pour vous et pour vous chouchouter.

Quelques minutes de détente, un bain aux huiles essentielles, pourquoi pas une séance en institut de beauté vous permettront déjà d’envisager les choses sous un angle plus positif. Sachez également qu’il existe de nombreux compléments alimentaires spécial ménopause qui vous permettront de mieux réguler les effets de certains troubles hormonaux comme les bouffées de chaleur.

 

Soignez votre alimentation sans vous priver

Attention, il n’est pas question ici d’entamer un régime (sauf dans certains cas sur conseil de votre médecin). Au contraire votre corps à besoin durant la ménopause de disposer de ressources suffisantes et diversifiées. Le but est bien d’organiser son alimentation de manière adaptée, tout en continuant à manger à sa faim.

Souvent les femmes entament des régimes lorsqu’elles vivent leur ménopause pour tenter de contrer la prise de poids. Ce mécanisme n’est pourtant pas adapté car il crée des carences nutritives qui viennent se cumuler sur les mutations hormonales.
Une bonne alimentation passe bien entendu par la mise en place d’une certaine rigueur alimentaire : des heures de repas régulières, au moins trois repas par jour (et un encas vers 16h), une activité sportive régulière (même très légère).

legumes
Pour lutter contre l’ostéoporose et le vieillissement physiologique, vous pourrez vous tourner vers les amandes, noix et fruits secs riches en antioxydants qui vont compenser le manque d’œstrogène, les produits laitiers pour assurer l’apport en calcium, le jaune d’œuf pour la vitamine D (tout comme le soleil).

Alternez les viandes blanches et le poisson 4 fois par semaine, et ne négligez pas la viande rouge et les œufs pour les autres repas, notamment pour leur apport en fer.

Complétez par des légumes et des fruits riches en fibres de manière quotidienne. Vous pouvez d’ailleurs parfaitement privilégier certains fruits et légumes dont les vertus brûle-graisses sont reconnues : céleri, carottes, laitue, tomates, concombre, orange, pamplemousse, pomme,…

La bonne hydratation est essentielle et se compose d’1,5 à 2 litres par jour (eau, thé, tisane, café,…)

Certaines habitudes alimentaires devront en revanche être freinées, sans pour autant y mettre fin. Les aliments frits qui ont un impact important sur la prise de poids, saucisses et charcuterie, bouillons salés, sauces toutes prêtes qui ont tendance à accentuer la rétention d’eau et boissons alcoolisées sont parmi ces dernières.

Autres articles