Qu’est-ce que le handicap ?

Il existe en France comme partout dans le monde des personnes souffrants d’un handicap physique ou mental. Ce problème de santé peut survenir à n’importe quel moment pendant la grossesse comme au cours de sa vie. Il existe certain niveau dans le handicap qui donne plus ou moins accès à l’action du quotidien. Pour certaine personne le manque d’autonomie, dû au le handicap, peut être très mal vécu ou simplement une triste habitude. Il existe des établissements spécialisés, comme Saint Angèle, qui sont au service des familles pour un travail quotidien avec la personne handicapée dans le cadre d’activité physique comme intellectuelle adaptée à tous les niveaux.

 

Comment devient-on handicapé ?

Il y a différentes façons de souffrir d’un handicap :

–          Un accident, des erreurs commises au quotidien peuvent parfois mener à un accident grave. Que ce soit en voiture, ou chez soi il peut y avoir des erreurs où des moments d’inattention qui vont provoquer un accident. Généralement on va souffrir d’un handicap physique comme la perte de ses jambes. Ce handicap peut être très difficile à vivre car on va perdre une partie de soi dont on a l’habitude de pouvoir utiliser pour affronter cette dure épreuve il faut tout le soutien de ses proches mais aussi celui des médecins pour réapprendre à être autonome au quotidien.

–          Lors de la grossesse il peut y avoir des complications qui vont mener à des malformations de l’enfant. Que ce soit physique ou mental l’enfant, s’il peut survivre, naîtra et vivra toute sa vie avec ce handicap plus ou moins lourd. Il faut pour bien avancer un grand soutien de sa famille pour qu’il se sente le mieux au quotidien. Si le handicap mental est trop lourd même pour la famille et qu’il prive la personne de toute autonomie il existe des établissements comme l’Association Saint Angèle qui aide les personnes à s’épanouir dans un cadre unique.

–          Enfin il est possible de souffrir d’un handicap dû à une maladie qui a endommagé des cellules du cerveau ou du corps. La difficulté pour la famille et la personne et de voir la dégénérescence d’une personne que l’on connait.

Que faire quand on est ou que l’on connait une personne handicapée ?

Ce que l’on peut faire de mieux pour elle, c’est de la soutenir et d’être présent quand elle a besoin. Bien évidemment il ne faut pas se priver de sa vie entière et du droit d’être heureux. Il faut aussi la pousser, dans la mesure du possible. Dans le cadre de handicap physique, il ne faut pas que la personne s’apitoie sur son sort et réapprenne à vivre. Il existe des associations, comme ESAT Gévaudan, qui permettent aux personnes souffrants d’un handicap physique ou mental et qui ne peuvent pas travailler dans des entreprises privées de faire des projets professionnels et de réapprendre à vivre.

En revanche si la personne souffre d’un fort handicap mental et incapable de vivre en autonomie il faut que la famille se tourne vers des lieux spécialisés, comme les établissements Saint Angèle, qui vont proposer des activités riches et variés pour le développement physique et mental. Des établissements diverses avec des équipes pluridisciplinaires pour le bien-être de chacun des résidents.

Autres articles